Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Miyu
  • Le blog de Miyu
  • : 1 mois à Tokyo, c'est du bonheur. Y retourner c'est encore mieux. Ici, je vous raconte ma vie, mon (peut être mes) voyage(s) là bas pour tout ceux qui veulent partir ou partager ce qu'ils y ont vécus.
  • Contact

Mon Profil

  • Miyu
  • Le Japon c'est toute ma vie! Mais ça vous le découvrirez en me lisant...
  • Le Japon c'est toute ma vie! Mais ça vous le découvrirez en me lisant...

Météo

Recherche

Compteur de visites

phonepower

Pages

Catégories

22 juillet 2011 5 22 /07 /juillet /2011 07:41

A priori, on devrait même pas se poser la question. Bien sûr qu'il faut un compte en banque! Quelle idée... Bah en fait, si, la question se pose. Cela fait maintenant 6 mois et mon compte en banque ne me sert à rien. Mais vraiment à rien!! Pour tout dire, je n'ai même pas pris la peine de faire mon changement d'adresse et il reste environ 250E dessus.

Déjà, commençons par la présentation des différentes banques.

- il y a d'abord les banques, les vraies, comme les BNP, LCL, et autres qu'on a chez nous. Ici, je parle de Sumitomo, CityBank, Mitsubishi, Mizuho... tout ça.

270px-Logo_of_the_BTMU.png

logo-MizuhoBank.jpg

 

 

citibank_logo1.jpg

smbc_bank.png

 

 

 

Alors pour la sélection de votre banque quand vous arrivez au Japon pour 1 an, la sélection de la banque se fait très vite. Il n'y a pas 36 solutions. Parmi les banques, les vraies, la seule accessible est CityBank. Pourquoi? Parce que toutes les autres vraies banques ne vous acceptent que si cela fait plus de 6 mois que vous résidez dans le quartier. Mais quand on vient d'arriver, on veut tout simplement pas de vous alors laissez tomber. Et CityBank, eux, ils veulent bien s'occuper de vous mais à quel prix? Oui, parce que tout est là... le prix... Quand j'y suis allée, on m'a accueilli gentiment, on m'a dit que oui, pas de problèmes, vous pouvez ouvrir un compte chez nous. Ah, par contre, juste un petit détail... il y a des frais d'entretien de compte. Oh, 3 fois rien, juste 2000Y par mois, tous les mois. Mais bien sûr monsieur!!!! Déjà que je gagne pas de sous, vous voulez en plus trouer le compte? Tout à fait, bah écoute, pas la peine d'épiloguer, je te donnerai pas mes sous!!!! Non mais, faut pas déconner non plus! Se prennent pour qui... Donc, voilà qui cloture le chapitre sur les vraies banques.

- ensuite il y a la Banque Postale, comme chez nous, a la Poste.

g348563l.gif

Je vous avoue que je n'ai pas tenté ma chance mais d'après ce qu'on m'a dit, c'est pas terrible non plus.

- et pour finir, vous avez la banque à Gaijin, la Shinsei Bank, la mienne, celle qui me sert à rien.

shinsei_logo_e.jpg

Alors oui, c'est la banque à Gaijin parce que c'est la seule qui veut bien te faire un compte sans frais, sans poser de question, tout ce qu'ils veulent c'est ta Gaijin Card en règle. Ils te font un compte, avec une carte de retrait. Attention, on paye seven-eleven-bank.jpgpas avec, on va juste chercher du liquide. L'avantage de cette banque, c'est qu'elle est partenaire avec Seven Eleven, les combinis et leur banque associée. Et des combinis Seven Eleven on en trouve à tous les coins de rues. Pour vous dire, j'en ai 3 sur le chemin entre chez moi et la gare, une grande rue, 5 minutes. Oui... Donc, très pratique de pouvoir retirer n'importe où.

Maintenant, pourquoi ça sert à rien? Déjà, que ce soit la Shinsei Bank ou une autre, la plupart des baitos (des petits boulots comme moi j'ai) payent en liquide. Le 10 du mois, on vous donne une jolie enveloppe avec des sous dedans et éventuellement un papier qui pourrait ressembler à une fiche de paye. Et comme dans ce pays tout ce fait en liquide, même le loyer, à peine les sous reçus qu'il faut les remettre dans une autre enveloppe pour donner le loyer à la fin du mois. Deuxième point du pourquoi ça sert à rien : parce que en ce qui me concerne, Shinsei Bank, personne n'en veut. Je m'explique... Quand on a fait les inscriptions dans les talent agency avec David, à chaque fois qu'on donnait notre numéro de compte chez Shinsei Bank, on nous répondait gentiment que Shinsei Bank, ils n'acceptaient pas, et que dans ce cas là, ne reversant pas les sous sur le compte, il fallait venir chercher l'enveloppe avec le liquide. Bon, après, je généralise... Je crois bien que David, dans son baito, reçoit un virement sur son compte... Mais pour ma part, dans mes 2 baitos, on ne m'a jamais demandé mon numéro de compte, il était évident que toutes les transactions se faisaient en liquide. Et puis bon quand même, on est au Japon. Même si je me trimballe toute la journée avec l'équivalent de 1000E dans une enveloppe dans mon sac à main, c'est pas comme si un voleur à la tire allait me l'arracher de l'épaule ou fouiller dedans pendant que je suis dans le métro. Y'a bien qu'à Paris que ça arrive ce genre de choses!

Tout ça pour dire que oui, un compte en banque ça peut être nécessaire quand on a un vrai travail qui fait un virement pour le salaire, ou si vous pouvez payer votre loyer par virement, ou si vous avez besoin d'une carte de crédit...

Repost 0
18 avril 2011 1 18 /04 /avril /2011 15:01

C'était le premier jour d'école! Je vais avoir 2 maîtresses différentes, elles ont l'air gentilles. Mes camarades de classes sont principalement des chinois et des coréens, mais heureusement j'ai 2 copains français avec qui discuter. Les cours durent 3 heures, on a 2 fois 10 minutes de pause pour souffler. Et par contre, ça va être intense. Autant la grammaire ça va, que les kanji je vais en bouffer jusqu'à indigestion. Mais bon, il faut ça si je veux un bon travail. Ainsi, sans plus tarder, je vais étrenner mes nouveaux cahiers et vous bisouter.

link

Repost 0
16 avril 2011 6 16 /04 /avril /2011 13:41

http://www.tokyostay.co.jp/?cat=35&lang=fr

Pour commencer, jetez un oeil là dessus.

Tokyo Stay, ce ne sont pas vraiment des Guest House. Moi, j'appelle ça une "maison partagée" car tout est là : c'est une maison! J'en ai visité 3 différentes. Il y a l'appartement partagé, dans un immeuble quelconque, ou carrément la maison partagée, mais une vraie maison. Le concept est le même à chaque fois, il y a 6 chambres maxi, plus souvent 3 ou 4, avec des parties communes comme dans toutes les Guest House. Sauf qu'ici, étant dans une vraie maison, on a droit à une vraie cuisine, un vrai salon, une vraie salle de bain... bref, je suis séduite. Toutes les maisons se trouvent dans le même coin, Tokyo Stay a envahi Toshima-ku et s'est installé sur Otsuka et Sugamo. Au premier abord, on regarde les prix et là, on a peur. Oui c'est vrai, c'est un peu cher. Pour un court séjour, ça vaut peut être pas le coup mais pour rester un moment, voir même s'installer, je trouve cette solution idéale. On se sent vraiment chez soi, comme dans une colocation. Ensuite, viens l'emplacement de la maison. Elles sont toutes dans le même quartier, toutes proches des gares JR, directement sur la Yamanote. On est rapidement n'importe où. La maison en elle même, bah, vous voyez les photos sur le site, et je vous mets aussi les miennes tiens!

DSC_0001.jpg   P1010997.JPG

P1010996.JPG  P1010981.JPG

En ce qui me concerne, je suis donc à Sugamo à 3 minutes de la gare (et du supermarché) et à 30 sec d'un combini, dans une maison de 2 étages. Le rez de chaussée est une entrée tout ce qu'il y a de plus banal, le premier étage est la partie collocation, et le deuxième ce sont 2 appartements Tokyo Stay aussi. Je suis donc au premier étage, dans une chambre de 9m² avec 2 grandes armoires, des étagères, un lit, une table, une baie vitrée qui donne sur le balcon (avec un cerisier en face), et une autre fenêtre. J'ai aussi un placard dans le couloir. Accès internet branché en éthernet. Je partage cet étage avec 2 autres personnes que je n'ai pas encore rencontré mais les indices récoltés dans la maison me disent que ce sont 2 garçons, un français et un japonais. Nous avons des WC à la japonaise avec le siège chauffant (^^), une salle de bain à la japonaise aussi avec la baignoire et la douche, la machine à laver et tout, un grand salon qui donne sur un balcon et une cuisine. Et tout ça pour le même prix que Sakura House car le manager m'a fait une ristourne (ça sert d'avoir des contacts). Je ne suis installée que depuis 2 jours mais je me sens déjà plus chez moi que à Omori. Le seul point qu'il me faudra éclaircir est l'histoire du séchage de linge... Et l'achat d'une bouilloire électrique... Et peut être d'un petit four pas cher que j'aurais cadeau avec mes points Yodobashi... à voir...

Donc, si un jour vous décidez de venir à Tokyo et que je vous ai fais envie avec ma nouvelle maison, n'hésitez pas! Le manager est très sympa, parle anglais, et son bras droit est français. Et n'hésitez pas à dire que vous venez de ma part!! ^^

 

En bonus, voilà la vue de ma fenêtre à Sakura House... no comment...

P1020002.JPG

Repost 0
16 avril 2011 6 16 /04 /avril /2011 13:25

Après, j'ai testé une autre Guest House de type usine, DK House, mais c'est vraiment pas pareil. Bon, déjà, j'y étais en vacances, c'est pas le même contexte mais j'imagine que je m'y serais sentie mieux. J'étais à DK House Warabi et le seul point que je reproche à cette maison, c'est qu'elle est loin de tout : loin du métro, loin du combini, loin de Shibuya... Bref, c'est plus à Tokyo, c'est à Saitama. Mais à part ça, y'a rien à redire. Dans la maison, un adorable monsieur gère tout ce qu'il y a gérer, si bien que au moindre problème, il est là. Il y a une cour extérieure, un hall et des casiers pour ranger ses chaussures. L'immeuble fait 4 étages je crois, des chambres toutes identiques, qui doivent faire 8 ou 9m², bien agencée : un lit, une armoire, des étagères, un bureau. C'est nickel, propre, sympa. En ce qui concerne les parties communes... Il y a plusieurs WC et lavabos à chaque étage. Les douches sont au rez de chaussé, filles et garçons séparés. Chez les filles, des casiers à l'entrée pour ranger ses affaires, les lavabos comme dans une vraie salle de bain et de nombreuses douches (3 cabines et je crois qu'il y avait 5 douches japonaises, et un bain pour simuler onsen). La cuisine, j'y ai pas souvent foutu les pieds mais elle était très grande, tout en inox, plusieurs plans de travail. La salle commune, avec une grande table pour manger, un canapé devant un écran plat de taille plus que raisonnable, des ordinateurs en libre service (ah oui, il y a internet dans les chambres, bien sûr). Et dans le hall, un grand lobby avec plusieurs canapés et fauteuils, devant une grande baie vitrée qui donne sur le jardin japonais dont le monsieur était très fier. Bon, il est vrai que je n'y ai passé qu'un mois, que je n'étais pas objective car rien n'aurait pu gacher mon premier voyage au japon, mais je me sentait vraiment bien dans cette maison. Au niveau des loyers, c'est très correct. Mais pourquoi je n'ai pas choisi ça plutôt que Sakura House? Parce que pour un séjour d'un an, avec de nombreux déplacements en métro parce qu'on a pas le temps de marcher, ça faisait trop loin du centre ville pour être agréable à vivre, et ça aura revenu trop cher en transport. Mais positivons! Toutes ces expériences m'ont amené vers Tokyo Stay!

Et donc, la suite de suite ^^

Repost 0
16 avril 2011 6 16 /04 /avril /2011 12:50

J'en ai fini avec Sakura House et Omori, yeah!!!!! Et pour fêter mon emménagement, je vais chanter les louanges de Tokyo Stay. On entend parler de nombreuses Guest House à Tokyo, pour les touristes. Mais qu'est ce qu'une Guest House? Eh bien, ça dépend...

On voit principalement des guest house d'un type que je qualifie personnellement d'"usine" et je prends comme exemple Sakura House (pour avoir tester ^^). Bien entendu, ça dépend de la maison, mais en général on se retrouve dans un immeuble qui collectionne le touriste à plein régime. Mais attention! Parce qu'au milieu de tous ces touristes européens ou autre, on trouve beaucoup mais alors beaucoup de chinois venus travailler, étudier, passer le temps... Et on pourra dire ce qu'on veut, mais le chinois n'est pas un modèle. Que ce soit pour la propreté, le respect de l'autre, tout ça... bah non, y'a pas à dire... Dans ma Sakura House, il y avait 4 étages habités. Les chambres des 3 premiers étages sont plutôt spacieuses (entre 8 et 20 m²) et le prix raisonnable. Mais pour la prestation, c'est un peu se foutre de la gueule du monde. Il est vrai qu'avec les évènement récents les prix ont chutés (et la moitié de l'immeuble est vide) mais quand même... Déjà, parlons des parties communes : pas de salle de bain fermée. J'entends par là que les lavabos sont dans le couloir. Alors oui la douche est fermée, mais j'aime pas trop me brosser les dents quand les gens passent à côté de moi, oui je sais, je suis bizarre! J'en suis arrivée au point de me brosser les dents sous la douche. Ensuite, ce n'est pas propre, on voit du moisis sur les joints. Bon, là dessus aussi un effort a été fait, il a bien fallut repeindre pour cacher les fissures... Ensuite, la cuisine/salle commune. Là, tout est affaire de mon histoire de respect envers autrui. Si tout le monde s'accorde à garder la maison propre, pas de soucis, c'est parfait. Mais si comme chez moi, chacun il laisse sa merde pour le copain d'après, c'est loin d'être l'euphorie. Entre les restes de bouffes dans l'évier, les poubelles qui débordent (tiens, parlons en des poubelles!), les taches sur la table, la vaisselle pas faite et/ou pas rangée, les gros objets qu'on jette dans un coin, et la télé qui reste allumée pour les cafards (alors qu'on est en pleine campagne de sauvegarde de l'énergie), moi j'ai dit ras le bol. J'ai jamais utilisé la cuisine, j'ai jamais passé plus de 3 minutes dans cette salle commune et uniquement pour m'occuper de ma lessive. Ah si! Je mens, j'y ai passé du temps pour regarder le tsunami à la tv le 11 mars. Oui mais bon, circonstances atténuantes! Et alors là, passons à la chambre... Comment vous dire... Pour commencer, c'est loin d'être propre... Les murs sont jaunes, pas retouchés entre 2 locataires, en placo de 1mm d'épaisseur qui laissent savoir quand votre voisin pète, quelle série tv il regarde grâce au générique, et d'espionner à loisir ses conversations sur Skype. Tout ça et la gare juste en dessous de la fenêtre vous font rapidement péter un boulot. Et j'ai pas parlé du lit!! Ce matelas, en nid d'abeilles, avec tous les ressorts qui s'incrustent dans votre chair (et ce n'était pas que le mien, tous les autres sont pareils!). Pour dormir, il faut choisir la bonne position afin d'avoir les os calés dans les creux et ne surtout pas en changer en cours de route sous peine de se déboîter quelque chose! Je le sais, je me déboîte souvent quelque chose et en dormant, ça fait minable... Et finalement, la praticité ultime est qu'il faut payer son loyer tous les mois en liquide (ou CB) directement au bureau à Shinjuku. Et si comme moi vous êtes pas vraiment sur la route, ça fait beaucoup de frais de métro juste pour payer son loyer. Donc, vous aurez compris, je ne referais plus jamais Sakura House. Pour un séjour de vacances vadrouilles, ça va, c'est correct, on reste jamais bien longtemps dans sa chambre. Mais pour un long séjour, c'est vraiment pas le top. Ok, le loyer peut paraître attractif mais y'a des moments où on sacrifie un peu son porte monnaie pour se sentir à l'aise chez soi, surtout si on reste plusieurs mois, ou années.Et c'est là que Tokyo Stay entre en scène. Mais avant, je voudrais parler d'une autre Guest House.

La suite dans la 2ème partie...

Repost 0
28 octobre 2010 4 28 /10 /octobre /2010 11:15

Après des semaines, voir même des mois d'absence, me revoilà pour vous faire partager mes aventures. Je sais que je vous ai manqué, mon style d'écriture est si addictif ^^ !!!Je n'ai pas d'excuses, j'ai abandonné sans un remord et je vous dois des explications. Pour commencer, je suis partie 3 semaines à Tokyo, et même si c'est rude, je n'ai pas eu le temps ni l'envie de me perdre dans la rédaction de mon blog alors que Tokyo m'attendait et que mes amis nippons me consacraient leur peu de temps libre. Ensuite, quand je suis rentrée, il y a eu bien entendu la déprime post-retour et j'ai pris une grande décision qui va (et qui a déjà) changé ma vie. Cela faisait déjà longtemps que j'y réfléchissais mais ce n'était pas le bon moment, les circonstances n'étaient pas favorables. Or, à lors actuel, les circonstances ne pourraient être meilleures. De toute façon, quelqu'un m'a dit que ce n'était jamais le bon moment mais qu'il fallait savoir se lancer. A trop réfléchir et attendre pour faire les choses, on finit par y renoncer. Alors sans plus de suspense, je vous annonce ma décision de retourner au Japon (jusque là pas trop de surprise) et que je compte bien y rester 1 an. Oui mesdames messieurs, vous avez bien lu, 1 AN!!!! Ça a été une grosse décision, effrayante, mais indispensable. Après ces 3 semaines de bonheur (malgré quelques points noirs sur lesquels je ne m'attarderais pas), j'en suis arrivée à la conclusion que aller à Tokyo en tant que touriste seulement 1 mois tous les 2 ans n'était pas suffisant. Si je continue à cette allure, ça restera une obsession et je ne pourrais peut être jamais aller ailleurs... Ce qui ne m'apporterait au final que des problèmes et je pourrais passer à côté d'autres endroits merveilleux. Par exemple j'aimerais aller en Égypte, en Australie, au Canada, mais pour l'instant le peu de sous que j'arrive à mettre de côté, il y a marqué « Japon » dessus. Donc, pour me « guérir », pour avoir ma soif de Japon enfin assouvie, je m'exile. Peut être que ça ne marchera pas, peut être que je ne m'en sortirais pas, peut être que je rentrerais plus tôt que prévu, mais peut être que ce sera la plus belle et la plus constructive expérience de ma vie, que ça me fera murir (faut bien le dire, je ne suis pas un modèle de maturité). Je pense revenir en France avec un vécu dépassant tout ce que je pourrais jamais apprendre ici. La vie là bas est tellement différente de ce que l'on connait, c'est une véritable renaissance, une vie dans un univers parallèle. Je sais que ce sera dur, je ne me fais pas d'illusion, c'est un pays qui est loin d'être facile à vivre. Je devrais vite me trouver un job, peut être même deux, je n'aurais qu'un jour off par semaine (et encore), pas de RTT, pas de vacances, et des horaires approximatives sur une semaine de 40 heures... Mais en y réfléchissant bien, c'est un peu pareil quand on commence un nouveau travail en CDD en France. Pas de vacances, selon les cas pas de RTT, une semaine de 39 heures, un salaire peu alléchant, en ce qui me concerne des horaires approximatives. Si ce n'est la longueur du weekend, on s'en rapproche un peu, ne?

Amis lecteurs, sans vouloir être rude, vous ne me connaissez pas. Mais tous mes amis et les gens qui me sont chers n'ont pas été étonné une seconde que je prenne cette décision. On m'a même dit « je me demandais quand tu allais nous annoncer ça, je l'attendais gros comme une maison, tu vas finir par plus revenir ». Tous sont heureux pour moi (et tristes de me perdre pendant 1 an, j'ai eu des pleurs, j'en aurais d'autre avant le départ), tous ont réservé des dates pour venir me voir, tous savent la frayeur que ça me cause mais le besoin que j'en ai. Tous s'accordent à dire que c'est le moment ou jamais, que je ne pouvais prendre meilleure décision au vue de l'état de ma vie en ce moment. Ce sont tous ces gens, leur amour et leurs conseils qui me poussent en avant et pour ça je les remercie tous.

Ainsi donc, je vous annonce, la « réorientation » de mon blog. Le petit chat rentre à la maison à Tokyo. Concernant mes 2 voyages, je ne vous en raconterais que des petits bouts, des anecdotes, mais finalement, ce sera plus « ma vie là bas » que « ma vie de touriste là bas ». Et j'ai dans l'idée que ce sera enrichissant pour tout le monde. Vous vous direz certainement « pffff, encore un blog d'une neuneu qui part en Working Holiday au Japon, comme tant d'autre » et vous aurez raison, nous sommes nombreux à nous engager là dedans. Certains s'en sortent avec un vrai travail, certains rentrent en France au bout de 6 mois, mais d'autre vont jusqu'au bout avec un job de merde et en reviennent plus épanouis que jamais, et certains ne reviennent pas, j'en connais qu'y se sont mariés pour pouvoir rester (à leur dépends mais ça ne regarde que moi). Alors oui, encore un blog sur un WH au Japon, mais comme chaque expérience est différente, je me le permets. J'ai le visa, les billets d'avion, presque la maison, presque le travail n°1... Départ annoncé le 31 janvier 2011!

Repost 0